Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La doctrine sociale de la royauté

Jusqu'ici on a posé la question sociale en termes subjectifs, c'est-à-dire par rapports aux sujets en cause : patrons, ouvriers, prolétaires, propriétaires. Cela est naturel aux philosophes d'une République démocratique où tout dépend et doit dépendre...

Lire la suite

La noblesse et les élites

« La noblesse est une limite au pouvoir », dit Bonald. Il en est ainsi de tout privilège et de tout droit particulier. La Révolution n'a point aboli de caste, c'est-à-dire de classes fermées, la noblesse française ayant toujours été ouverte et la sélection...

Lire la suite

Avantages de la monarchie

Si l'on compare les vices d'une assemblée aux vices d'un prince héréditaire, ou les vertus d'une assemblée aux vertus d'un roi, on s'aperçoit que les effets réels de la destruction dans les premiers cas, de la construction dans les seconds, sont extrêmement...

Lire la suite

Politique d'abord !

Rectifions sans trêve l'erreur qu'on fait sur nos doctrines. On croit que la Monarchie est considérée par nous comme le « couronnement » (une espèce de toit ou de dôme !) donné à l'édifice politique français. Cela a été enseigné parfois chez nos aînés...

Lire la suite

Un bilan

987 - 1789 : Monarchie. - Ordre, progrès. Dépressions ou pertes réparées constamment.Maintien et élargissement graduel des cadres politiques et sociaux. Extension du territoire. Les chutes de la nation concordent avec l'affaiblissement du pouvoir royal.Relèvement...

Lire la suite

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26